Le guide diététique du régime sans sel !

Votre médecin vous a dit de manger sans sel…

Les débuts peuvent paraître très compliqués. Vous vous demandez ce que vous allez bien pouvoir manger.
Mais ne croyez pas que vous devez vous limiter aux pâtes au beurre et sans saveur !
Savez-vous qu’il existe un grand choix de produits sans sel, comme des olives, des rillettes, plusieurs variétés de chips ou encore de la choucroute et qui, au contraire, n’ont rien perdu de leur goût ?

D’autant plus que, selon l’enquête INCA1, l’apport moyen en sel en France s’élève encore à environ 9 g/jour. Pourtant, si nous arrivions à réduire notre dose à 5 g/jour ou moins, cela nous permettrait de lutter contre l’hypertension artérielle et les maladies cardiovasculaires en particulier chez les hommes qui sont de gros consommateurs de salé (23% consomment plus de 12 g/jour de sel).
Alors réagissons ! En réduisant votre consommation de sel, vous réaliserez à quelle point la grande majorité des aliments industriels (tels que les plats cuisinés) est horriblement salée.

Comment allier régime sans sel et plaisir ?

Le sodium est présent naturellement dans tous les ingrédients. On ne supprime donc jamais le sel.
Avant de démarrer un régime dit hyposodé, il est primordial de bien connaître la quantité de sel à laquelle vous avez droit par jour.

Il existe plusieurs variantes de régime sans sel

Le régime hyposodé pourra être adapté à chaque pathologie. Découvrez ci-dessous les habitudes alimentaires à adopter selon vos besoins :

Que faire si j’ai de l’hypertension artérielle ?
Mangez équilibré ! L’alimentation joue un rôle essentiel dans les variations de votre tension artérielle. Adopter une alimentation équilibrée vous permettra de réduire le risque d’hypertension.



Que faire si je prends de la cortisone ?
Certaines maladies chroniques nécessitent une prise prolongée de corticoïdes. A la clé, le risque d’effets indésirables comme la prise de poids, le gonflement du visage, une fragilité des os (ostéoporose).



Que faire si j’ai une insuffisance rénale ?
Lorsque la fonction rénale est détériorée, les recommandations alimentaires tiennent une place essentielle dans la prise en charge de la maladie. Adapter l’alimentation lors d’une insuffisance rénale permettra de conserver un état métabolique stable et ainsi de ralentir les lésions rénales.




Quelles astuces pour retrouver du goût ?
Il ne faut pas croire que manger sans sel signifie que le repas devient fade et monotone. Au contraire ! Vous avez tout à y gagner !



 

 

 

 

 

 

 

4 astuces pour démarrer un régime sans sel :

1. Bien comprendre où le sel se cache
80% du sel consommé est caché dans l’alimentation. En effet, le sel se trouve toujours là où on ne l’attend pas et les apparences sont parfois trompeuses.
Le pain, par exemple, est le premier contributeur en sel dans l’alimentation avec 25% de l’apport journalier. N’hésitez pas à demander à votre boulanger de vous préparer du pain sans sel, la plupart des boulangers le proposent sur commande.
Evitez aussi bien sûr, les charcuteries et fromages du commerce.
Méfiez-vous également des faux-amis tels que les fruits de mer qui sont naturellement très salés, tout comme certains biscuits sucrés, qui peuvent parfois être aussi salés que des plats de supermarché en conserve.

2. Videz votre cuisine
Commencez par un petit ménage de printemps en vidant les placards des salières, des sauces, conserves, charcuteries, fromages, plats préparés etc… fortement salés.
Cette opération doit être rapide et radicale ! Comme pour tout régime, le plus dur c’est de se lancer, mais au bout de 2 à 3 semaines votre palais se sera adapté et vous ne ressentirez plus l’absence de sel.

3. Faites votre « fond d’épicerie »
Achetez des épices (curry, piment d’Espelette, cumin, fenouil…), des mélanges d’épices sans sel, du poivre de bonne qualité, des herbes fraîches ou surgelées (coriandre, thym, persil, ciboulette, estragon), des bouillons de cuisine sans sel.

Achetez du vinaigre balsamique, du vinaigre de cidre, du citron et du vin blanc ! S’il y a une astuce à retenir : le vinaigre et le cidre sont d’excellents exhausteurs de goût et remplacent très bien le sel.
Assaisonnez, relevez, corsez, osez… C’est ça le secret !

4. Parlez avec vos commerçants
Vous n’aimez pas le pain blanc sans sel, et bien demandez à votre boulanger d’ajouter des céréales, des graines de sésame ou de pavot pour donner un peu plus de goût. Votre boucher vous préparera de la farce sans sel, voire même des paupiettes et des saucisses.

Où trouver des produits adaptés ?
Qu’on aime cuisiner ou non, il y a des produits de base qu’on aime utiliser pour accompagner nos repas. La moutarde, la mayonnaise, le ketchup, des sauces etc…. Ces produits trouvés dans le commerce, sont très salés et les versions sans sel sont rares. Heureusement, il existe une boutique en ligne www.regimesanssel.fr qui regroupe plus de 200 références adaptées au régime hyposodé, de l’apéritif au dessert, pour celui ou celle qui aime cuisiner ou pas du tout !
Il y a également des plats cuisinés qui se réchauffent en 2 min au micro-ondes, très pratiques en déplacement, ou le midi au travail !



 

Envie d’être conseillé ?

Régimesanssel.fr propose même de bénéficier d’une séance de coaching personnalisée par téléphone.
Pour vous proposer des produits adaptés à votre goût !

Prenez rendez-vous par téléphone au 03 72 52 02 28 ou par mail à : contact@regimesanssel.fr